LIVRAISON GRATUITE EN FRANCE • - 40% OFF AVEC LE CODE WHITE40

LES GRANDES FIGURES FÉMININES DANS LE MILIEU DE LA MODE


Dans le milieu très sélectif de la mode, des figures féminines phares de la mode ont su se démarquer. Aujourd’hui, on vous présente 5 portraits de femmes qui ont osé, créé, innové et beaucoup travaillé pour s’imposer dans ce milieu-là. En effet, la mode a été leur moyen d’expression.


Vivienne Westwood 


La pionnière d’une mode engagée et provocante


Vivienne Westwood a été la première créatrice de mode engagée à faire passer des messages forts sur l’environnement et le social, à travers ses collections. 


La marque s'inspire du mouvement punk de l’époque, des années 1960 à Londres, avec un esprit underground, excentrique et rebelle. De plus, elle a notamment habillé le célèbre groupe de punk londonien : les Sex Pistols.


Vivienne Westwood est une pionnière de la mode éthique. Selon elle, réduire, réutiliser, repenser sont ses mots d'ordre. Ses collections sont notamment réalisées à partir de chutes de tissus ou de stocks invendus. Elle a toujours été militante et humaniste, et cela se retranscrit dans ses créations.


Engagée en faveur de l’environnement et des droits de l’homme, la créatrice se caractérise comme étant “en croisade pour le végétarisme”, en soutenant notamment l’association PETA (People for the Ethical Treatment of Animals).


La mode est une façon, pour elle, d’incarner des valeurs éthiques et morales fortes et impactantes, tout en étant dans une démarche audacieuse et innovante.

Mary Quant 

L’inventrice de la mini jupe


Mary Quant est l’inventrice de la fameuse mini jupe. Créée au milieu des années 1960, la mini jupe a créé une onde de choc auprès des hommes de l’époque. Elle était notamment jugée comme étant trop courte, et ainsi montrant les jambes nues des jeunes femmes. 

D’après un passage de l’autobiographie de Mary Quant, elle explique que les messieurs en chapeau melon frappaient sur nos vitrines avec leurs parapluies en criant “Immoral et dégoûtant ! “ à la vue de nos mini jupes sur les collants, mais les clientes affluaient pour acheter


En effet, la mini jupe a été un symbole d’émancipation pour ces jeunes femmes à l’époque et un moyen d’expression, afin d’affirmer leur indépendance et leur féminité. Elle va également se populariser et dépasser les frontières grâce à Brigitte Bardot notamment. 


La Britannique Mary Quant, est également une figure du "Swinging London" (expression qui reflète la vie culturelle des jeunes londonien.nes, dans les années 1960, entre modernité, hédonisme, et culture pop et mode). De plus, la créatrice a toujours veillé à voir d’un œil enthousiasme et bienveillant la mode actuelle et sur la condition des femmes.


​​

Coco Chanel 

Le symbole de l’élégance et du chic à la française


Libérer le corps des femmes, alors engoncé dans des corsets et robes longues, a été l’ambition de Coco Chanel. La mode selon elle peut se résumer en deux mots : simplicité et élégance. Marquées d’abord par l’histoire de sa créatrice, mais aussi par le contexte des deux guerres mondiales, les créations de ses lignes ont, tout d’abord, cherché à libérer la femme et à la rendre beaucoup plus libre de ses mouvements.


Symbole du chic à la française, c’est toute une philosophie que l’on adopte en portant les vêtements Chanel : indépendance, confort, élégance. Être soi et être fidèle à soi-même, c'est ce qu’a souhaité transmettre Gabrielle Chanel.


De plus, Coco Chanel a également été l’inventrice de la petite robe noire, qui est devenue aujourd’hui une pièce incontournable et intemporelle à avoir dans sa garde-robe. Selon elle, la couleur noir n’est plus synonyme de deuil, mais d’élégance. 


Ainsi, la créatrice Coco Chanel a définitivement révolutionné le monde de la mode, la liberté des femmes, leurs comportements et leur vision de la mode.

Elsa Schiaparelli 

La figure excentrique et avant-gardiste de la mode


Elsa Schiaparelli est une créatrice de mode phare des années 1930. En effet, elle est l’emblème d’une mode surréaliste et conçoit la mode comme un art, c’est pourquoi elle s’est très souvent associée avec des artistes tels que Salvador Dalì. 


Cette créatrice italienne a réalisé de nombreuses créations légendaires, telles que l’iconique robe homard en collaboration avec Salvador Dalì (cette pièce, imaginée par Elsa Schiaparelli, est inspirée du “Téléphone Homard” de Salvador Dalì et a été peinte par Dalì lui-même), le long manteau noir inspiré de Jean Cocteau, ou bien encore l’emblématique cape Phoebus qui met en lumière son génie artistique.


Elle a été la première créatrice de mode à donner des thèmes à ses défilés. De plus, elle a également inventé le rose shoking, un rose très pigmenté, et c’est à partir de là, que le fushia a fait petit à petit son apparition dans l’univers de la mode. Elsa Schiaparelli a su amener une touche plus excentrique et artistique à travers une mode technique de l’époque. 


Grâce à elle, la mode et l’art se sont associés afin de produire un mélange artistique hors du commun.

Rose Bertin 

La “Ministre des Modes”


Rose Bertin est connue pour être la toute première créatrice de mode. Au 18ème siècle, il n’y avait pas de créatrices de mode. En effet, tous les nobles faisaient appel à des couturiers et leur expliquaient ce qu’ils souhaitaient avoir. Les tendances ne venaient pas des couturiers, mais des bruits de couloirs à travers les différentes “cours”. 


Cependant, Robe Bertin était une créative dans l’âme, douée et ambitieuse. C’est pourquoi elle va commencer à imaginer ses propres créations, les faire produire par des couturières et par la suite ouvrir une première boutique. 


Face à un succès grandissant, elle va être présentée à Marie-Antoinette, qui à l'époque était une icône de la mode. Ainsi, Rose Bertin était la couturière attitrée de Marie-Antoinette. Elle lui proposait des pans de tissus (notamment avec des fleurs), des rubans, de la dentelle… 


Marie-Antoinette va d’ailleurs la nommer Ministre des Modes. Elles vont ensemble proposer une mode excentrique et exubérante, avec beaucoup de volume et de couleurs. Ainsi, Rose Bertin a su imposer sa créativité et sa détermination et faire parler d’elle, dans une époque où les vêtements n’étaient réalisés que par des exécutants.

 



Afin de découvrir l’univers et l’histoire de la créatrice Louise Marcaud et d’en apprendre plus sur ses inspirations, ses passions et ses ambitions, rendez-vous là.


La Team Louise Marcaud